Maman et Pâtissière

Coucou tout le monde,

Tout d’abord, il faut savoir que je ne suis plus dans la tranche d’âge pouvant prétendre à une formation en alternance. Je suis maman de trois enfants, deux scolarisés, la petite dernière que je garde à la maison (qui avait 6 mois quand je me suis lancé dans l’aventure du CAP pâtisserie) et un mari qui cumule deux emplois ce qui implique des horaires décalés.
Autrement dit, très peu de temps pour se lancer dans une reconversion professionnelle.

Mais voilà,  j’aime les défis !

Dans un précédent article, je vous parlais de motivation, là encore c’est toujours un élément important à prendre en considération si vous voulez vous lancer dans une formation à distance, je me répète, mais il est essentiel de ne pas négliger ce point.

Voici une journée type où je décide de pâtisser et de réviser mes techniques :
Comme toutes les mamans, ma journée commence par m’occuper des enfants, préparer les plus grands pour l’école, faire les soins de bébé… Le petit-déjeuner …

Donc, on va dire que ma journée d’apprentie commence à partir de 9h.
Parfois je réfléchis plusieurs jours à l’avance sur ce que j’aimerais réaliser, une pâtisserie pas encore testée ? une pâtisserie que j’aimerais perfectionner autant dans la technique que dans le goût ? ou alors réaliser une pâtisserie de dernière minute avec ce qu’il me reste dans les placards.

Aujourd’hui je décide de faire une PLF (Pâte levée feuilletée), qui consiste à réaliser une pâte à brioche, d’y incorporer du beurre et de tourer comme une pâte feuilletée classique, mais avec moins de tours.
En temps normal, c’est une préparation qui me demande une bonne demi-journée ou même deux jours de confection.

En effet, j’aime réaliser ma PLF la veille et la cuire au petit matin afin d’avoir la bonne odeur de croissant chaud au réveil… le kiff total 😀
Mais voilà, l’examen approche et je dois travailler vite, plus vite.
Donc je m’impose une limite de temps de 3h30 pour réaliser des croissants et des pains aux raisins avec une base d’ 1kg de farine (oui, j’ai vu grand).
Pendant ce temps… bébé joue, c’est bon, je peux commencer …

Pesée, réalisation de la pâte a brioche, prise au froid, réalisation de crème pâtissière (pour les pains aux raisins), tempérage du beurre, premier tour double, prise au froid, deuxième tour simple, prise au froid, façonnage, étuve.

C’est l’heure du déjeuner, les enfants rentrent pour manger, steak/pâtes aujourd’hui, avec la PLF je n’ai pas eu le temps de concocter un bon petit plat, donc je fais vite et simple.

Enfin, je passe à la cuisson des viennoiseries.
Je suis MOTIVÉE, je n’oublie aucunes étapes… Zut, terminé avec 1h de retard.
Va falloir que je m’entraîne à courir plus vite.

Viennoiseries CAP Pâtissier Pâte levée feuilletée

 

13h30:  il me reste 2h avant la sortie de classe, le temps de faire faire sa sieste à Bébé, il me reste 1h30 de tranquillité, si je peux dire lol

J’en profite pour réviser ma technologie culinaire, aujourd’hui c’est les farines:
Comment détermine-t-on le taux de farine ?
De quoi est constitué le grain de blé ? etc.

Cours CAP Pâtissier

15h30:  Il est déjà l’heure d’aller chercher les enfants à l’école …
Voilà, ma journée d’apprentie s’arrête là … Mais pas ma journée de maman

Je m’impose ce rythme au moins deux fois par semaine et plus, si le temps et l’argent s’y prêtent.

En supposant que vous partiez sur un cursus d’un an (de septembre à juin), vous avez largement le temps de voir toutes les techniques et la théorie nécessaire à l’obtention de ce fameux diplôme.

Vous pourrez retrouver mes dernières créations sur mon site : http://crea-entremet.simplesite.com/

À très vite 😉

2 Comments

  1. Madeleine dit :

    Bonjour!
    je suis impressionnée que vous ayez réussi à passer votre diplôme de CAP avec 3 enfants dont 1 en bas-age!
    Ayant moi-même un petit garçon et rêvant de faire de la patisserie mon métier, je voulais savoir quel était votre bilan maintenant :
    Avez-vous trouver un emploi en patisserie? La formation à distance est-elle bien reconnue?
    Avez-vous des projets d’ouvrir votre entreprise?
    Recommanderiez-vous cette expérience?
    Comment s’est passé et se passe la vie de famille?

    Merci!
    Bonne journée

    • Michèle C dit :

      Bonjour Madeleine,
      Élodie est maintenant partie pour une grande aventure : monter sa propre entreprise !
      De même que pour Muriel, qui de plus réalise des ateliers sur les bases de la pâtisserie.
      Elles font des merveilles !
      Lila quant à elle est devenue Chef Pâtissière dans un restaurant et fait des merveilles également.
      Toutes les trois ont suivi le même cursus à distance et ont réussi leur CAP Pâtissier en candidates libres haut la main avec une motivation et une rigueur qui leur valent tous les honneurs !

      Si vous souhaitez suivre leur trace comme je le fais également vous pouvez prendre tous les renseignements en suivant ce lien : https://www.youschool.fr/cap-patisserie/

      Je vous souhaite une très belle journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *